À l’instar d’un Alain Badiou, Jean-Claude Michéa est devenu culte de son vivant. Près de trente ans après son premier livre, le philosophe montpelliérain, désormais dévoué à l’apprentissage de la permacutlture, a lancé malgré lui une véritable « génération Michéa ». Son plus haut fait d’armes ? Avoir rompu avec la gauche sans jamais donner de gages à la droite. Sa ligne de conduite, revenir à un socialisme des origines, a pourtant été l’objet de nombreux contresens, d’interprétations confuses ou de récupérations opportunistes. Entre décroissance, socialisme libertaire, conservatisme, comment percer à jour le mystère Michéa ?

Son biographe Kévin Boucaud-Victoire a mené l’enquête et décrypte avec clarté, rigueur et humour les travaux du plus anarchiste des conservateurs.

128 pages

Abonnez-vous à notre lettre de diffusion,
afin de rester informés des dernières nouveautés !